Tinga Neere

Qui sommes nous ?Actions agro-écologiques pour la souveraineté alimentaire en Afrique Sahélienne Facebook Twitter Tinga Neere

SRI : Système de Riziculture Intensive

50% d’économie d’eau, 90% d’économie de semence pour un rendement fois 3

Accueil > Un programme d’actions > SRI : Système de Riziculture Intensive Le samedi 30 mai 2020, par Hervé Le Gal

Voir en ligne : Amapad

Le riz est une denrée de base pour plus de la moitié de la population mondiale pour laquelle il apporte 23% des calories consommées. Mais de la production de cet aliment primordial pour l’humanité émergent des problématiques qui sont en autres :
- La raréfaction des terres cultivables disponibles, l’augmentation des coûts de production.
- La baisse de la production dans le monde due à la baisse des rendements et des surfaces rizicoles alors que la demande en hausse nous annonce le besoin d’une augmentation de 38% d’ici 2040.
- Une forte consommation d’eau douce alors que celle-ci se raréfie, devant source de conflits dans différents endroits du globe.

Depuis 2012 Ingalañ collabore avec l’association Burkinabè Amapad, spécialisée dans le développement de la technique Système de Riziculture Intensive permettant une économie d’eau de 50%, de semence de 90%, pour un rendement multiplié par 3 pour les résultat au Burkina Faso

Thèmes :Système de Riziculture Intensif

La problématique de l’eau

La culture riz représente 50% de l’eau utilisée pour l’irrigation agricole. Aujourd’hui près de 1.3 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à une source sûre d’eau potable.

Le FAO prévoit que d’ici 2050 la production agricole devra augmenter de 70 % afin de nourrir une population humaine de 9 milliards d’individus. À cette date, 47 % de la population mondiale connaîtra de sérieux problèmes d’approvisionnement en eau, selon les prévisions de l’OCDE (OCDE, 2012). La compétition pour le captage de l’eau agricole va s’intensifier avec l’urbanisation et l’industrialisation. Des phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes, dus au changement climatique, vont aggraver l’incidence des sécheresses et des crues. La sécurité alimentaire dépendra d’une augmentation de la production agricole et d’une réduction de la consommation d’eau. Comment obtenir une meilleure récolte avec chaque goutte d’eau ? Ce défi intéresse plus spécialement la riziculture, très exigeante en eau, et fournissant la denrée de première nécessité de plus de la moitié de la population mondiale.

Face à cette situation critique, il apparaître comme primordial de développer une technique de riziculture nettement moins consommatrice en eau et plus performante en rendement.
Une réponse agro-écologique a fait ses preuves depuis le début des année 80. Le Système de Riziculture Intensive ou SRI est une méthode fondée sur les connaissances et recherches agromoniques, visant à augmenter la productivité du riz irrigué ou pluvial en transformant la gestion des plantes, du sol, de l’eau et des nutriments, tout en diminuant la dépendance envers les intrants externes

C’est pourquoi, le partenariat d’Ingalañ avec Amapad pour le développement du Système Riziculture Intensive compte parmi les priorités de notre association

Pour plus d’informations de la technique SRI et nos objectifs au Burkina Faso , télécharger le document ci-dessous.

sri_burkina_2019-20.pdf (PDF - 2.2 Mo)

Publié le samedi 30 mai 2020 par :

  • Hervé Le Gal

    Coordinateur des programmes au Burkina Faso Association Ingalañ

Portfolio