Tinga Neere

Qui sommes nous ?Actions agro-écologiques pour la souveraineté alimentaire en Afrique Sahélienne Facebook Twitter Tinga Neere

La haie vive

Protection des cultures, mais pas seulement...

Accueil > Un programme d’actions > L’agroforesterie et les arbres fertilitaires > La haie vive Le vendredi 16 octobre 2015, par Florian

Le système de haie vive défensive mis en place par l’APAF a pour objectif la protection des champs des paysans.

Thèmes :Arbres fertilitaires

Ce système est très adapté aux pays sahélien ou l’élevage est principalement pastoral, ce qui implique une divagation des animaux, et donc un impact sur les parcelles des maraîchers. Les trois variétés utilisées par APAF sont l’acacia Mellifera, l’acacia Macrostachya et l’acacia Nilotica. Preparation des acacias pour la haie vive
Elles sont toutes trois dotées d’épines crochues qui empêchent les animaux d’avoir accès aux jardins ou aux champs. Elles ont également une croissance très rapide et notre modèle d’étêtage permet d’avoir des touffes plus importantes grâce aux bourgeons qui poussent, ce qui renforce d’avantage la clôture.
Ce système est peu couteux et naturel par rapport au grillage qui coute extrêmement chère. En plus du rôle défensif, la haie est considérée comme brise vent pour les cultures et tempère le climat comme l’ensemble des arbres plantés en agroforesterie.
Pépiniéristes et leurs acacias Préparation pour la haie vive

  • Les effets positifs sur l’environnement

- Amélioration du micro-climat (effet brise-vent).

- Réduction de l’érosion due à l’eau et au vent.

- Amélioration de l’infiltration des eaux de pluies.

- Augmentation de la biodiversité des plantes (plusieurs espèces spontanées dans les haies).

- Augmentation de la biodiversité animale (habitats pour les différentes espèces).

- Amélioration des conditions de gestion et rotation des pâtures.

- Partie intégrante de la diversité des paysages.

- Certains types de haies peuvent comporter des espèces économiquement
productives.

  • Les effets négatifs sur l’environnement

- Concentration des oiseaux prédateurs pour les cultures.

- Présence de serpents et autres animaux nuisibles.

Pépinière d'acacias Plantation de la haie vive

Publié le vendredi 16 octobre 2015 par :

  • Florian

    Animateur/Promoteur des programmes de développement Tinga-neere Association Ingalañ