Tinga Neere

Qui sommes nous ?Actions agro-écologiques pour la souveraineté alimentaire en Afrique Sahélienne Facebook Twitter Tinga Neere

Face aux OGM, la société civile reste debout

Le 23 mai 2015, Ouagadougou marche contre Monsanto et pour la souveraineté alimentaire

Accueil > Actualités > Face aux OGM, la société civile reste debout Le vendredi 17 avril 2015, par Hervé Le Gal

Depuis le début des années 2000, le Burkina Faso est une cible de la firme Monsanto qui entend faire du pays son laboratoire africain et une de ses portes d’entrée des OGM sur le continent.
Après l’introduction officielle du coton BT en 2003, le maïs OGM est annoncé pour cette année. Si les projets de Monsanto aboutissent, ce seront ensuite le sorgho, le niébé, l’oignon, la patate douce, tous génétiquement modifiés qui s’imposeront, au Burkina dans un premier temps, puis en Afrique de l’Ouest, puis sur ce continent.

Thèmes :OGM

Alors que le Burkina Faso a connu un fort développement du coton biologique dans les années 90, celui-ci a purement été rayé de régions cotonnières à l’arrivée du coton OGM. S’engager pour le développement de l’agro-écologie et la souveraineté alimentaire au Burkina Faso ne peut se faire sans prendre en considération les freins et les obstacles qui se dressent devant cette démarche. Si nous agissons POUR une agriculture paysanne, familiale, respectueuse de l’humain et de l’environnement, nous nous positionnons CONTRE les pratiques destructrices des sols, empoisonneuses du vivant, contre une soi-disant révolution verte passée pour enrichir des multinationales plutôt que de nourrir le monde.

Le 23 mai 2015, nous marcherons à Ouagadoudou contre Monsanto, pour la Souveraineté Alimentaire.

Depuis la fin d’année 2014, la donne a peut être changée. En effet, si les plans et la puissance de Monsanto paraissaient il y a peu imparables au Burkina Faso, le 30 octobre, la société civile comme le peuple se sont levés et restent debout. Le 23 mai 2015, à l’appel du Collectif Citoyen pour l’Agro-Ecologie regroupant organisations et individus de la société civile burkinabè, une marche contre Monsanto et pour la Souveraineté Alimentaire aura lieu à Ouagadougou. Elle s’inscrira dans une journée mondiale de résistance aux OGM qui impliquera plus de 50 pays. 4 marches sont annoncées en Bretagne, Brest, Carhaix, Nantes et Rennes qui annonce une connexion avec la marche ouagalaise.
Dans l’Hexagone, des marches s’organisent dans plus de 20 villes. Le 23 mai prochain, Rennes et Ouagadougou seront liées dans la lutte contre le dictat de Monsanto et dans l’espoir de voir s’imposer une agriculture paysanne, souveraine et écologique, ici comme là-bas.

A ce jour, l’appel à la marche rennaise est lancé par diverses organisations :

Ingalañ ; Collectif OGM 35 ; Cridev ; Greenpeace ; Jeunes Écologiste ; Faucheurs volontaires ; Bretagne Vivante ; Association Vitré-Tuvalu ; Union Démocratique Bretonne ; Initiative Bio Bretagne ; AVEC ; EELV Rennes ; Réseau Cohérence, Eau et Rivières de Bretagne ; Culture Bio

Des personnalités s’allient également à la démarche :

Christian Jacquiau a rédigé un article en soutien au peuple Burkinabè. Retrouvez le ci-après :

Soutien au peuple Burkinabè

Message de Christian Jacquiau

Le jeudi 7 mai 2015, par Christian Jacquiau

Une poignée d’entreprises transnationales ont entamé une colonisation de la planète avec pour seul objectif de transformer chaque acte de notre vie quotidienne en autant de sources de profits durables et inépuisables pour leurs actionnaires.
Boire un verre d’eau, croquer dans une pomme ou mordre dans un morceau de pain implique désormais dans leur esprit que leur soit aussitôt versée une redevance rémunérant leur pseudo génie d’inventeur.

lire la suite.

José Bové a également délivré un message de soutien à la marche :

Message de José Bové pour la marche du 23 mai

Contre Monsanto et pour la souveraineté alimentaire

Le vendredi 22 mai 2015, par Florian

José Bové délivre un message de soutien aux Burkinabè qui marcheront contre Monsanto et pour la souveraineté alimentaire le 23 mai à Ouagadougou. Cette marche sera liée à celle de Rennes (Bretagne) qui se déroulera le même jour à 14h.

lire la suite.

Manu Chao ; Gambeat ; Joël Labbé ; José Bové ; Eugène Riguidel ; Marc Dufumier ; Guizmo (Tryo), Smockey, soutiennent également cette marche...

Manu Chao Gambeat Dufumier José Bové Guizmo Christian Jacquiau Smockey

Publié le vendredi 17 avril 2015 par :

  • Hervé Le Gal

    Coordinateur du programme Tinga-Neere Association Ingalañ